Le Bleuet de France est le symbole de la mémoire et de la solidarité en France envers les anciens combattants et les autres victimes de guerre.

Le Bleuet de France est créé en 1916, par deux infirmières, Suzanne Lenhardt et Charlotte Malleterre. Touchées par les souffrances endurées par les blessés de guerre, elles souhaitent les aider ainsi à oublier leurs douleurs en confectionnant des bleuets en tissu, et à se procurer des ressources.

La fleur de bleuet a été choisie en hommage aux jeunes soldats surnommés les Bleuets en raison de la couleur de leur uniforme.


Le même principe existe aussi en Angleterre et au Canada, où le symbole est le coquelicot, qui pousse en grand nombre sur les champs de bataille et dans les cimetières anglais des Flandres.

Le 15 septembre 1920, Louis Fontenaille, Président des Mutilés de France, soumet un rapport au Comité Permanent Interallié, destiné à rendre durable le Bleuet de France et sa fonction. Son objectif est donc toujours d'aider les blessés de guerre et de recueillir de l'argent afin d'augmenter leurs ressources. 

 

En 1928, un atelier de création de bleuets est créé aux Invalides par Charlotte Malleterre et Suzanne Lenhardt. Une délégation remet un de ces bleuets à Gaston Doumergue, Président de la République.

 

La vente devient nationale en 1935, et à partir de 1957, le 8 mai devient le deuxième jour de collecte de fonds par le biais de ses ventes.


In Flanders fields the poppies grow

Between the crosses row on row

That mark our place ; and in the sky

The larks, still bravely singing, fly

Scarce heard amid the guns below.

 

We are the dead. Short days ago

We lived, felt dawn, saw sunset glow,

Loved and were loved and now we lie

In Flanders fields.

 

Take up our quarrel with the foe :

To you from failing hands we throw

The torch, be yours to hold it high.

If ye break faith with us who die

We shall not sleep, thougt poppies grow

In Flanders fields.

 

 

John Mc Crae

(1872-1918)

 

Le poème est inscrit sur un livre en bronze, visible au Mémorial John Mc Crae, à Guelph (Ontario, Canada)