La guerre terminée, des millions d'hommes sont morts, blessés, traumatisés ou disparus. Pour ceux qui sont revenus le retour à la vie civile est souvent difficile. La société est transformée.

La terre elle-même a été meurtrie, et rejette encore aujourd'hui régulièrement les traces des combats.

Les pertes militaires de la guerre sont considérables. Les chiffres varient selon les sources, des disparus ayant parfois été comptabilisés avec les morts. Le tableau qui suit reprend les chiffres rencontrés le plus couramment.

De nombreux décès survenus après 1919 et en lien direct avec les blessures morales ou physiques et les séquelles de guerre n'ont pas été prises en compte.

La Haute-Loire a perdu près de 11 000 hommes. Sur plus de 3 000 militaires du 86e Régiment d'Infanterie, 1 811 sont morts ou disparus.